Les termes militaires dans les ouvrages (1/2)

Publié le par Xahel Dale

Bonjour, bonsoir à toi lecture qui finalement me lit.

J’espère que tu vas bien en cette période compliquée.

 

Comme promis, un peu de nouvelles. Ça va. C’est tout ce que vous aurez.

Non finalement vous êtes là pour mes deux derniers messages. Libre de certaines obligations, je peux écrire de nouveau. À force de lecture, pour la détente et le travail, ou de relecture pour mes œuvres, je fais le constat qu’il y a des choses qui me dérangent dans la littérature actuellement.

 

J’ai parlé de deux points, la religion et l’aspect militaire.

 

Aujourd’hui, on va travailler autour de l’aspect militaire du sujet, je ne serai pas bien sûr exhaustif, mais je vais travailler autour des dénominations.

 

Beaucoup d’ouvrages que je lis ou encore dans mes écrits, je vois beaucoup de choses qui me laisse confus la plupart du temps.

 

Bien trop souvent, je lis des termes, qui ont une signification, mais où les utiles souvent dans un abus de langage total. Mais chacun de ses termes n’ont pas exactement la même dans les ouvrages.

Prenons un exemple simple. Dans les chimères, je parlais du concept d’unités (assez flou) pour basculer vers le concept d’escouade.

Selon le Petit Robert, le mot désigne une petite troupe, groupe de quelques hommes. On est donc sur une idée vague. Pourtant quand j’entends escouade, je vois personnellement l’image d’une dizaine d’hommes et femmes, sous les ordres d’un chef d’escouade. Cela vient de l’univers Warhammer 40 000 ou les escouades sont ses fameux petits groupes, allant jusqu’à 15 personnes.

Pourtant en lisant un roman dans ce fameux univers, de la série des Tanith, on peut lire que parfois les escouades peuvent dépasser une vingtaine de combattants.

Après lecture de dizaines d’autres ouvrages, plusieurs fois les auteurs ne sont pas explicites sur l’escouade, restant dans le flou pour jouer sur des incertitudes. Je trouve que c’est une forme de paresse de leur part.

 

De nombreux concepts militaires suivent le même cheminement, le régiment par exemple ou encore la légion.

Ahhhhh les légions, legiones, se terme latin qui définit une formidable masse de combattants et d’intendant de logistiques. Pourtant les légions romaines, c’est déjà super flou comme concept, avec les époques, les légions sont plus aux moins grosses. Petit exemple, sous la république, une légion est composée d’environ 3 600 personnes, divisé en cohorte, chaque cohorte est divisé de manipule et chaque manipule est divisé en centurie. La centurie n’est pas composée de cent hommes comme le signalerait le terme, mais en faite la réalité c’est entre 60 et 80 combattants, comprenant un centurion et d’autres catégories. Je vous conseille d’aller regarder le magazine guerre et histoire sur la légion romaine pour avoir une meilleure explication.

Pourtant lorsqu’on parle de légion, tiré de la logique chrétienne. Dans la bible, « Mon nom est légion, car nous sommes nombreux. ». On perd donc la logique d’un groupement que l’on peut dénombrer relativement facilement à une logique d’innombrable.

D’ailleurs, le jeu mass effect 2 utilise bien cette logique avec un personnage, nommé justement Légion, dans cette logique, mais il est défini par un nombre, 742 si je ne me trompe pas.

 

Donc voilà, c’est très flou, voir trop flou pour les termes. Et chaque auteur s’approprie cela rendant cela encore plus flou.

 

Je pense qu’il faudrait que les auteurs détaillent davantage cela lorsqu’ils écrivent.

Pas besoin de faire un grand lexique, expliquant chaque groupement militaire, avec les effectifs, le matériel, le nombre de sous-officiers, sauf si vos/votre protagoniste/s est un passionné de la guerre ou un scientifique qui a besoin de donner concrète. Il faut juste que vous réduisiez les flous.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article